La Corée fut une triple première pour moi (excusez moi du peu!).

Mon premier grand voyage toute seule.

Mon premier voyage en Asie.

Et enfin ma première participation à un congrès international.

La corée est un pays très peu touristique, ou peu de gens parlent anglais, mais c'est un pays "exotique" où les marchés sont plein de fruits et de légumes dont j'ignore le gout et l'utilisation, d'insectes (frits) que je n'ai pas envie de gouter, de poissons qui sèchent suspendu aux toits????

Un pays où, je n'ai aucune idée de la composition de ce que je suis en train de manger et où ma technique pour commander dans un restaurant se résume à pointer du doigts un plat sur la table voisine (je sais c'est mal poli mais c'est ça ou mourir de faim!!!).

Un pays, donc ou mon seul critère de choix pour la nourriture est de choisir quelque chose d'appetissant et surtout de ne pas chercher à savoir ce que c'est!

Un pays ou il est malpoli de se moucher et donc ou on renifle en coeur (jusqu'à l'écoeurement des européens présents dans la salle!)

Un pays ou les gens font un détour de plusieurs dizaines de minutes pour vous raccompagner jusqu'au metro quand vous êtes perdu.

Un pays qui allie, ces temples boudhistes, ces traditions animistes et ces buildings dernier cri. Un pays ou en sortant du centre des congrès l'on se trouve face à un temple coloré, décoré de bannière multicolore et animé pour une fête locale.

Un pays où les gens developpent des trésors d'effort pour vous comprendre et se faire comprendre, où se faire reveiller à l'hotel par la réception demande un énorme effort mutuel. Mais un pays ou finallement on y arrive!

Un pays ou j'ai appris qu'un geste et un sourire suffisent amplement pour se faire comprendre! (Essayez de tendre votre appareil photo à quelqu'un tout en prenant un air interrogatif, les coréens vous souriront et prendront la photo pour vous et même cadré de plusieurs façons pour être sur qu'elles soient bien!).

Je garde de la Corée l'image d'un pays , ou les couloirs du métro sont nettoyés à la main avec une éponge, où l'étranger est un invité et où des efforts colossaux sont fait pour rendre service, où des écrans SAMSUNG sont présents dans chaque rame de métro et diffuse la télé.

Un pays de contraste, de contradictions et ou pourtant tout s'entremele harmonieusement.